LES CORTICOIDES CHEZ LE BEBE

Bébé

Bébé

Conseils aux parents : Le bon usage des dermocorticoïdes

Quand ?

- Une application par jour, le soir : sur une peau encore un peu humide (après la toilette).

- Appliquez jusqu’à disparition totale des lésions : cinq jours, une semaine, deux semaines, voire plus, il n’y a pas de durée maximale de traitement.

- Pas d’arrêt progressif : la décroissance se fait naturellement quand les lésions se réduisent.

- Reprenez le traitement quotidien dès les premiers signes de récidive : si les plaques d’eczéma réapparaissent, c’est à cause du caractère récurrent et chronique de la maladie, et non pas par manque d’efficacité du traitement.

Où ?

- Les dermocorticoïdes ne s’appliquent que sur les plaques d’eczéma. Un émollient est appliqué partout ailleurs sur la peau saine pour lutter contre la sécheresse cutanée.

- Lorsque deux dermocorticoïdes ont été prescrits, distinguez le tube pour le visage (et le cou) de celui pour le corps : mentionnez la fonction de chacun sur l’emballage.

Comment ?

- Lavez-vous les mains avant et après l’application : il s’agit d’avoir les mains propres avant de toucher les lésions d’eczéma, afin d’éviter une surinfection, puis d’éliminer l’excédent de produit avant de poursuivre vos activités. Pas besoin de gants : d’une part, l’eczéma n’est pas contagieux ; d’autre part, il n’y a pas de risque de pénétration du produit au niveau des paumes des mains, où la peau est très épaisse ; enfin, l’application sera ainsi bien plus agréable pour votre enfant.

Pour soigner la dermatite atopique de votre enfant, une crème (ou plusieurs) à base de cortisone lui a été prescrite. Cette crème est un dermocorticoïde, elle est indispensable au traitement des plaques d’eczéma de votre enfant.

Le but de cette fiche est de vous aider à bien suivre le traitement prescrit par votre médecin afin qu’il soit pleinement efficace.

En cas de peur vis-à-vis des dermocorticoïdes

- N’hésitez pas à solliciter le médecin de votre enfant pour discuter du traitement prescrit.

- Un questionnaire peut vous être remis pour évaluer vos connaissances, croyances et peurs vis-à-vis des dermocorticoïdes : complétez-le et discutez-en avec votre médecin.

- Demandez une démonstration lors de la consultation en cas de doute sur la quantité à appliquer ou les localisations à traiter.

- Evitez de multiplier les sources d’information plus ou moins fiables (internet et notamment forums de discussion, famille et amis, etc.). Fiez- vous à votre médecin, qui connaît la dermatite atopique de votre enfant et son traitement.

- Ne soyez pas effrayés par les notices présentes à l’intérieur des emballages des dermocorticoïdes. Comme pour tous les médicaments, ces notices ont l’obligation d’énumérer tous les effets secondaires possibles, même les plus rares.

- Si vos peurs vis-à-vis des dermocorticoïdes persistent, vous pouvez participer à des ateliers d’éducation thérapeutique ou vous mettre en relation avec des associations de patients (Association française de l’eczéma : http://associationeczema.fr).

- Appliquez sur les lésions inflammatoires actives en dépassant un peu : en couche ni trop fine ni trop épaisse, avec un léger massage mais sans vouloir tout faire pénétrer, à la manière d’une tartine que vous voudriez beurrer assez généreusement.

- Vis-à-vis du soleil : pas de précaution particulière, votre enfant doit être traité de la même façon en toute saison.

Par qui ?

- Les dermocorticoïdes doivent être appliqués par les parents. En revanche, l’émollient peut être mis par l’enfant dès son plus jeune âge, de la façon la plus ludique possible, en musique par exemple.

- Afin que toutes les personnes s’occupant de l’enfant lui donnent les mêmes soins, collez une fiche indiquant clairement les modalités d’application sur le miroir de la salle de bains ou la porte du réfrigérateur. Combien ?

- La quantité de dermocorticoïde à appliquer dépend du nombre de plaques et de leur sévérité, mais aussi de la surface corporelle et donc de l’âge de l’enfant, ce qui est très variable d’un patient à l’autre et d’une poussée à l’autre. La « bonne » quantité est celle qui permet de traiter efficacement votre enfant à un moment donné.

- Si possible, comptez le nombre de tubes consommés entre deux consultations et établissez un calendrier des poussées, afin que le médecin puisse se faire une idée de la façon dont les dermocorticoïdes sont utilisés et apporter son aide si besoin.

Le 16/04/2019

Bébé

Bébé

LES CORTICOIDES CHEZ LE BEBE

Le 16/04/2019
Conseils aux parents : Le bon usage des dermocorticoïdes Quand ? - Une application par jour, le soir : sur une peau encore un peu humide (après la toilette). - Appliquez jusqu’à disparition totale des lésions : ...